Des combats font dix morts à Taëz au Yémen malgré la trêve

le , mis à jour à 07:57
0

LE CAIRE, 17 mai (Reuters) - Dix personnes au moins ont péri au cours de combats entre rebelles chiites Houthis et miliciens locaux à Taëz, dans le sud du Yémen, ont rapporté dimanche des habitants et des médecins. Ces affrontements sont intervenus en dépit d'une trêve humanitaire de cinq jours qui a commencé mardi et vise à distribuer de l'aide à des millions d'habitants privés de vivres, de carburant et de médicaments par plusieurs semaines de combats. Des combats ont été signalés en outre samedi soir dans la ville de Dhalea. L'Arabie saoudite, à la tête d'une coalition de pays arabes soutenue par l'Occident, pilonne depuis le 26 mars les positions des Houthis et des combattants fidèles à l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, dans le but de rétablir au pouvoir le président Abd-Rabbou Mansour Hadi, réfugié en Arabie. Une conférence réunissant plusieurs factions politiques yéménites doit se tenir lundi à Ryad en Arabie saoudite, à l'initiative du gouvernement du président Hadi, après la fin de la trêve humanitaire de cinq jours. Cette conférence a cependant été rejetée par les Houthis tout comme par les fidèles de l'ancien président Saleh. Certaines personnalités du parti politique de Saleh, le Congrès général du peuple, se sont néanmoins rendues à Ryad et ont fait acte d'allégeance au gouvernement de Hadi. Ces personnalités ont demandé samedi en fin journée à Saleh de démissionner de la présidence du Congrès général du peuple et ils ont ajouté qu'ils prendraient part aux discussions de Ryad. (Mohammed Ghobari; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant