Des combats dans le sud-est de la Libye ont fait 30 morts

le
0
    5 février (Reuters) - Deux jours de combats dans le sud-est 
de la Libye entre la faction locale Souboul Assalam et un groupe 
de Soudanais ont fait pas moins de 30 morts, a annoncé vendredi 
le maire de Koufra. 
    Le commandant du groupe Souboul Assalam, Abdourrahman 
Hachim, a expliqué que les combattants soudanais étaient de 
rebelles venus du Darfour qui se sont introduits dans la zone 
autour de Koufra à la faveur du soulèvement qui a renversé le 
dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2011. 
    Il a expliqué que son groupe avait riposté à des vols à main 
armée et des tentatives d'attaques à Koufra, localité isolée 
située dans le désert libyen près de la frontière avec le 
Soudan. 
    Selon le maire de Koufra, Miftah Bou Khalil, les combattants 
de Souboul Assalam ont attaqué vendredi une oasis à 150 km au 
nord-ouest de la ville. Ils ont tué dix combattants soudanais et 
en ont pris quatre en otages. 
    Toujours selon le maire, 20 combattants soudanais ont été 
tués jeudi dans l'attaque d'un barrage à 200 km au nord de 
Koufra et dans des heurts dans le sud de la ville. 
    Miftah Bou Khalil précise que le groupe Souboul Assalam 
comprend des rebelles qui ont combattu Kadhafi et qu'ils 
soutiennent le gouvernement et les forces armées qui se sont 
réfugiés à Tobrouk dans l'est du pays.  
 
 (Ayman al-Warfalli; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant