Des citadines en carbone dès 2013

le
0
BMW et Audi ont trouvé le moyen d'industrialiser la fibre de carbone pour remplacer l'acier. Les futures BMW i3 et Audi A2 seront fabriquées avec ce coûteux matériau.

L'allégement est beaucoup plus qu'une lubie d'ingénieur. C'est aujourd'hui devenu un passage obligé pour tous les constructeurs, contraints qu'ils sont de réduire les émissions de CO2 et donc la consommation de leurs futurs modèles.

En effet, à faible vitesse - la consommation officielle de tout véhicule neuf est mesurée sur un parcours virtuel effectué à 34 km/h de moyenne -, le premier des paramètres déterminant la consommation est la masse, loin devant la traînée aérodynamique, par exemple, qui ne devient prépondérante qu'au-dessus de 80 km/h.

Cet allégement de structure engendre un cercle vertueux, car il entraîne celui des roues, des freins, de la suspension et du système de propulsion, ce qui en multiplie le bénéfice. Il est en outre d'autant plus profitable dans le cas d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, car il permet de réduire la taille de la très lourde et onéreuse batterie ­lithium-ion.

C'est à partir de ce raisonnement qu'Audi et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant