Des centaines de chevaux de laboratoire auraient été écoulés dans des boucheries

le
1
INFO LE FIGARO - Selon nos informations, au moins une trentaine d'animaux auraient transité d'un laboratoire à la chaîne alimentaire. Des centaines d'autres auraient pu connaître le même sort.

Un an d'enquête a été nécessaire aux gendarmes de la section de recherches de Montpellier pour mettre au jour un nouveau scandale alimentaire portant sur un ahurissant trafic de viande de cheval de laboratoire réintroduit dans la chaîne alimentaire. Selon nos informations, l'affaire a débuté fin 2012 par une lettre anonyme adressée à la Direction départementale de la protection de la population de la préfecture de l'Aude. Ce mystérieux correspondant met en cause la SARL Narbonnaise des viandes, gérée par Patrick Rochette, marchand de chevaux, propriétaire de deux boucheries et de commerce de viande en gros.

Selon cette lettre, «le trafic porterait sur au moins une trentaine de chevaux ayant servi au laboratoire Sanofi à produire du sérum après administration médi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KENTOF le lundi 16 déc 2013 à 14:47

    Il faut leur faire manger!!!!!