Des cellules photovoltaïques à faire au micro-ondes

le
0
L'énergie solaire maintenant en peinture à faire au micro-ondes
L'énergie solaire maintenant en peinture à faire au micro-ondes

Moins chère et plus rapide, cette nouvelle méthode de fabrication fait sensation.


Une équipe de chercheurs de l'Oregon State University (États-Unis) a récemment mis au point un nouveau procédé de fabrication de cellules solaires qui pourrait donner un vrai coup de fouet au secteur du photovoltaïque, qui peine toujours à s'imposer au niveau mondial malgré une multiplication des innovations ces derniers mois. La technique « one-pot », qui consiste à améliorer l'efficacité d'une réaction chimique par laquelle un réactif est soumis à des réactions chimiques successives dans un seul réacteur, utilise en effet un micro-ondes à la place d'une autre source de chaleur traditionnelle, d'où une réduction significative du temps de fabrication, mais aussi une amélioration du contrôle du processus de construction.


Les matériaux utilisés, à savoir le cuivre, le zinc et l'étain, de surcroît facilement disponibles et peu coûteux, réagissent de façon à produire un matériau reconnu comme prometteur et qui peut être appliqué comme une encre pour produire des cellules solaires. L'idée de flocage ou de « peinture solaire » n'est cependant pas nouvelle. Chercheur à la Texas University (Austin, États-Unis), Brian Korgel se penchait ainsi déjà sur une nano-encre en 2009. Sauf que celle-ci fonctionnait avec une efficacité de 1 %. Très insuffisant pour attirer l'attention...



L'énergie solaire de moins en moins cher


Alors que beaucoup de technologies de fabrication de panneaux solaires reposent sur l'utilisation de ressources rares comme l'indium, ressources qui pouvaient laisser supposer que cette énergie durable était tout compte fait limitée à cause de la disponibilité des matières premières, les spécialistes de l'Oregon State University ont trouvé ici une alternative qui, en plus du reste, améliorerait considérablement les conditions de travail des techniciens produisant des technologies solaires. Une seule inconnue, mais de taille : l'efficacité des nouvelles cellules photovoltaïques.


Et si les chercheurs ont déclaré avoir déjà utilisé le procédé avec succès pour construire un dispositif solaire viable, il est peu probable de retrouver cette méthode sur le marché dans les semaines à venir.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant