Des casques bleus accusés de viols sur enfants en Centrafrique

le
6
DES CASQUES BLEUS ACCUSÉS DE VIOLS SUR DES ENFANTS EN CENTRAFRIQUE
DES CASQUES BLEUS ACCUSÉS DE VIOLS SUR DES ENFANTS EN CENTRAFRIQUE

GENEVE (Reuters) - Les Nations unies ont annoncé vendredi avoir été destinataires d'informations selon lesquelles des soldats de la paix géorgiens, français et d'un autre pays non précisé s'étaient livrés à des viols et d'autres agressions sexuelles sur des enfants pendant leur affectation en République centrafricaine.

Les crimes allégués auraient été majoritairement commis en 2014. Ils ont été révélés il y a quelques semaines seulement. Les autorités des pays concernés, ainsi que l'Union européenne, ont été informées et enquêtent sur ces allégations, précise l'Onu.

"Il y a des accusations extrêmement graves et il est crucial que ces affaires fassent l'objet d'une enquête précise et rapide", déclare le Haut commissaire des droits de l'homme de Onu Zeid Ra'ad Al Hussein dans un communiqué.

De trop nombreux crimes de ce genre restent impunis, les auteurs bénéficiant d'une totale impunité, a-t-il ajouté.

Quatre militaires français font déjà l'objet d'une enquête depuis l'an dernier.

(Stephanie Nebehay; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9390997 le vendredi 29 jan 2016 à 16:17

    Assez de ces histoires de voyeurismes !

  • 2445joye le vendredi 29 jan 2016 à 14:19

    Les casques étaient bleus mais de quelle couleur étaient les kékettes?

  • rraclot le vendredi 29 jan 2016 à 13:00

    Ou est la vérité ?

  • rraclot le vendredi 29 jan 2016 à 12:59

    En France nous sommes enfants mineurs jusqu'à 18 ans ... Chez les musulmans en Afrique on est marié pour les filles à.... 11 ans voir moins !

  • rraclot le vendredi 29 jan 2016 à 12:56

    Rentrons chez nous et laissons faire... Les enfants de chœur et autres soi disant... Des Saints !

  • M3182284 le vendredi 29 jan 2016 à 12:13

    Accusés par qui? Les accusateurs 'émeuvent-ils autant des viols en Europe?