Des capacités record de production de GTL au Qatar

le
0
L'Anglo-néerlandais Shell et la compagnie nationale Qatar Petroleum ont inauguré mardi la plus grande usine mondiale de GTL (transformation du "gaz" naturel en carburants "liquides" de haute qualité) dans la ville de Ras Laffan, à 80km au nord de Doha, au Qatar. Pour un coût également record, proche de 19 milliards de dollars. Au cours de son cycle de vie, le complexe de Pearl GTL traitera ainsi 3 milliards de barils équivalents-pétrole de gaz naturel, soit 15% des réserves mondiales actuelles. L'objectif est d'assurer 25% des besoins internationaux en GTL dès 2012, avec une production de 260.000 barils par jour, tous produits confondus : gasoil, naphte, kérosène, paraffine normale, huiles de base pour lubrifiants, GPL (gaz de pétrole liquéfié), condensats et éthane. De la taille de Hyde Park à Londres, la construction de Pearl GTL, ces cinq dernières années, a fait travailler 52.000 personnes, venues d'une soixantaine de pays et nécessité autant d'acier que pour ériger 30 tours Eiffel. Les deux industriels espèrent des retombées économiques historiques "pour les décennies à venir", explique le PDG de Shell, Peter Voser. Le Qatar détient aujourd'hui les troisièmes réserves mondiales de gaz naturel.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant