Des cannabiculteurs veulent se regrouper en associations légales

le
0
Une quinzaine de groupements de cultivateurs de cannabis se sont officiellement déclarés lundi dans plusieurs préfectures.

Ils prennent le risque de se faire connaître pour rendre leur activité légale. Entre quinze et vingt Cannabis social clubs (CSC), groupements d'adultes qui cultivent du cannabis et se partagent leur production, se sont officiellement déclarés lundi dans plusieurs préfectures (Loire-Atlantique, Vendée, Creuse...) en tant qu'associations à but non lucratifs, sous la loi de 1901. Selon le porte-parole du mouvement, Dominique Broc, plus de 400 CSC existent déjà en France, certains depuis 2009, même s'ils ne sont pas déclarés. Au sein de ces petits groupes, les membres se partagent les frais pour la culture du cannabis, que ce soit l'électricité, l'achat de graines, le terreau. Les membres des CSC ne consomment que ce qu'ils produisent, entre eux, sans faire commerce de leur produit.

En allant se déclarer en préfecture, ils disent voulo...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant