Des camions-citernes bombardés au Yémen, au moins 14 morts

le
0
    SANAA, 14 novembre (Reuters) - Un raid aérien visant des 
camions-citernes transportant du carburant a fait au moins 14 
morts dans la nuit de dimanche à lundi dans le centre du Yémen, 
ont rapporté des médecins et des témoins, la coalition 
saoudienne affirmant pour sa part que les camions étaient 
chargés d'armes destinées aux rebelles. 
    Les deux camions ont été bombardés en pleine nuit alors 
qu'ils étaient garés au bord d'une route dans la province d'Ibb. 
Le raid a également fait une dizaine de blessés, a-t-on appris 
de mêmes sources. 
    Le général Ahmed al Asseri, porte-parole de la coalition 
saoudienne, a affirmé que les camions transportaient des armes 
destinées aux rebelles chiites houthis et à leurs alliés qui 
combattent les forces pro-gouvernementales dans la région de 
Taëz. 
    La décision de les bombarder en pleine nuit a été prise pour 
éviter les victimes civiles, a-t-il dit. 
    Les camions étaient garés à proximité d'un camp de la 55e 
brigade de la Garde présidentielle, une unité fidèle à l'ancien 
président Ali Abdallah Saleh, allié des Houthis. 
    La coalition saoudienne a été accusée de nombreuses bavures 
au Yémen, dont le bombardement de structures médicales, d'écoles 
et, le mois dernier, celui d'une veillée funéraire qui a fait 
140 morts dans la capitale Sanaa. Elle a déclaré par la suite 
avoir été mal informée. 
 
 (Mohamed Ghobari, avec William Maclean à Dubaï; Tangi Salaün 
pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant