Des "buddymoons" aux "YOLOmoons", les dernières tendances en matière de voyages de noces

le
0
Pour leur voyage de noces, certains jeunes mariés décident de parcourir le monde. C'est ce que l'industrie du voyage désigne sous le terme "maximoons" (ou "YOLOmoons"). Dudarev Mikhail/shutterstock.com
Pour leur voyage de noces, certains jeunes mariés décident de parcourir le monde. C'est ce que l'industrie du voyage désigne sous le terme "maximoons" (ou "YOLOmoons"). Dudarev Mikhail/shutterstock.com

(Relaxnews) - Friande de néologismes, l'industrie du voyage n'est jamais à court de nouveaux concepts, que ce soit le "staycation" (vacances chez soi), le "glamping" (camping glamour) ou encore le "bleisure" (voyage qui mêle travail et loisirs). La lune de miel n'échappe pas à la règle. Des "buddymoons" aux "YOLOmoons" en passant par les "minimoons", voici un aperçu des nouvelles tendances.

Minimoons (mini + honeymoon - "voyage de noces" en français)

Renoncer au voyage de noces classique devient de plus en plus populaire. Au lieu de passer deux semaines à l'étranger, les jeunes mariés prennent des vacances plus courtes et restent près de chez eux. Comme l'explique un article sur Skyscanner.net, les "minimoons" offrent la possibilité de se faire plaisir en choisissant un hôtel cinq étoiles pour y séjourner quelques nuits plutôt que de devoir se contenter d'un deux étoiles médiocre pendant deux semaines.

YOLOmoons ou maximoons (YOLO, You Only Live Once - "on ne vit qu'une fois" + honeymoon)
De l'autre côté de l'échelle se trouvent les YOLOmoons, aussi appelées maximoons. Ce concept se destine aux couples qui considèrent leur lune de miel comme le dernier baroud d'honneur avant d'affronter prêt immobilier, enfants et factures en tous genres. Qu'ils choisissent de faire le tour du monde, ou de séjourner dans un hôtel de luxe aux Maldives, les adeptes des "maximoons" entendent démarrer leur vie conjugale sur un feu d'artifice.

Honeyteering (honeymoon + volunteering - "volontariat")
Dérivé du "volontourisme" (volontariat + tourisme), le "honeyteering" associe lune de miel et volontariat. Surtout mise en avant en Thaïlande, cette tendance se destine aux couples dotés d'une conscience sociale. Les jeunes mariés séjournent dans un hôtel de luxe et donnent de leur temps pour participer aux efforts de protection animale ou pour apprendre leur langue à des enfants thaïs.

Buddymoon (buddy - "ami" + honeymoon)
Une bonne raison d'inviter des amis ou des membres de sa famille pour son voyage de noces ? Cela permet d'économiser de l'argent, affirme 101 Honeymoons. Mais selon les scientifiques, partir en lune de miel avec d'autres couples renforcerait aussi son mariage. Une étude américaine a ainsi découvert que passer du temps avec d'autres couples permettait de voir son conjoint sous un nouveau jour et d'ajouter un degré supplémentaire de passion à son couple. Il faut cependant être prudent au moment de décider quel couple inviter à vous rejoindre, avertissent les spécialistes. Veillez à choisir des couples que vous admirez et qui partagent les mêmes intérêts que vous.

Ces idées nous viennent des sites spécialistes de la lune de miel, 101 Honeymoons et wedding.theknot.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant