Des bons de réduction pour les plus démunis

le
1
Le site Jevismieux.fr propose des bons de réductions sur des produits de consommation courante, uniquement pour les petits budgets.

Un projet social et économiquement viable: c'est le credo du site jevismieux.fr, lancé en août dernier par une jeune diplômée de Sciences Po pour doper le pouvoir d'achat des 25 millions de Français qui consacrent plus d'un tiers de leur budget à l'alimentation. Le site propose des bons de réduction de 20% à 40% sur des produits de grande consommation, à condition de fournir une attestation de quotient familial qui témoigne de revenus modestes. Chaque personne éligible - le seuil de revenu est différent selon que l'on a un conjoint ou des enfants - a la possibilté de télécharger autant de bons de réduction qu'elle le souhaite, et donc de bénficier d'une ou plusieurs remises chaque fois qu'elle fait ses courses.

21.000 coupons ont pour l'instant été édités, à valoir sur l'achat de jambon Fleury Michon, d'une boîte de fromage Vache qui rit, de yaourts Danone ou encore d'un pack de lessive X-TRA. Fleury Michon, Danone, L'Oréal, Bel ou Henkel, qui sont les premiers partenaires du projet, éditent eux-mêmes les bons que jevismieux.fr distribue, contre une commission. «J'identifie pour ces marques des consommateurs qu'ils ne touchent pas forcément du fait de leur positionnement haut de gamme. A terme, je leur permets de réaliser des marges certes plus faibles, mais sur des volumes plus importants. D'un autre côté, je mets des produits de qualité à la portée de consommateurs à faibles revenus», explique Mathilde de Bausset, la fondatrice du site. 1500 personnes se sont déjà inscrites et 3000 bons distribués, avec une forte accélération ces derniers jours.

Déclencheur d'achat

Immaculée Cattier fait partie des inscrits de la première heure. Fonctionnaire à Strabourg, elle a entendu parler du site par une amie au chômage. «Quand on est en difficultés financières, on est à l'affût des bons plans. Moi j'ai un travail, mais cela me permet d'acheter régulièrement des yaourts et du jambon de qualité à prix cassé», explique-t-elle. Envoyer une attestation de quotient familial - un procédé validé par la Cnil - ne l'a pas choquée: «On le fait bien pour obtenir des tarifs spécifiques pour les transports ou la cantine...». Adepte du «consommer malin», elle n'hésite cependant pas à aller piocher d'autres bons de réduction ailleurs sur le web.

Les sites spécialisés se sont en effet multipliés ces dernières années: aux côtés du géant Groupon, bons-de-reductions.com, poulpeo.com ou encore couponnetwork.fr recensent les bons en cours de validité. Les groupes partenaires de jevismieux.fr mettent surtout en évidence l'aspect social de l'opération, mais cette méthode marketing a prouvé son efficacité pour doper les ventes, à condition d'être bien ciblée. Selon une récente étude CCM Benchmark, les coupons de réduction constituent un déclencheur d'achat pour un utilisateur sur deux. A l'heure où les ménages surveillent leur budget, les consommateurs guettent les bonnes affaires. Un sur deux déclare même avoir déjà renoncé à un achat, faute de réduction.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le lundi 9 déc 2013 à 08:40

    "Un projet social et économiquement viable"!!!Des bons de réduction sur des produits de grande marque réservé aux personnes en difficulté!!! C'est une plaisanterie, j'espère! Désolé de le dire mais si ces personnes sont en difficulté financière, je leur suggère d'éviter les grandes marques de l'alimentaire qui sont 30 à 50 % plus chères que les marques distributeurs. Même avec des bons de réduc de 20 à 40%, ces produits resteront 10 à 20 % plus chers que la marque distributeur!