Des bonnets de toutes les couleurs tentent d'émerger

le
0
Bonnets verts, jaunes ou roses ont emboîté le pas à leurs homologues rouges, surfant sur le succès des Bretons. Au risque que leur message soit dilué dans la multitude de revendications qui émergent.

Les bonnets rouges ont donné des idées à certains. Plusieurs groupes en opposition avec la politique menée par le gouvernement se sont opportunément rebaptisés d'une couleur de bonnet en référence plus ou moins pertinente à leur combat. Sont ainsi apparus les bonnets verts, roses, jaunes, orange et noirs.

Les premiers se sont formés en réaction aux bonnets rouges, bien que leurs revendications soient antérieures à l'apparition du mouvement breton. Partisans de l'écotaxe et défenseurs d'une TVA réduite sur les transports dits propres, la référence aux détracteurs de la taxe sur les poids lourds était voulue. La couleur verte évoque la connotation écologique de leur combat.

Des revendications éclectiques

D'autres groupements contestataires se son...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant