Des blogueurs russes dénoncent des bombes interdites en Syrie

le
0
    MOSCOU, 7 janvier (Reuters) - Des blogueurs russes ont mis 
en ligne jeudi des photos et des vidéos qui apportent selon eux 
la preuve que l'aviation russe utilise en Syrie des bombes à 
sous-munitions, interdites par une convention internationale, 
malgré les dénégations de Moscou. 
    Le mois dernier, l'organisation Human Rights Watch (HRW) 
rapportait déjà avoir recueilli des éléments démontrant que la 
Russie a soit largué des bombes à sous-munitions en Syrie, soit 
en a livré un nouveau stock à l'armée de Bachar al Assad. Le 
ministère russe de la Défense a nié ces accusations. 
    Ces bombes sont interdites par la convention humanitaire des 
Nations unies adoptée à Dublin en 2008 en raison des trop 
nombreuses victimes civiles que leur imprécision provoque et 
parce que toutes les sous-munitions n'explosent pas toujours sur 
le moment, constituant une menace à plus long terme. La Russie, 
comme les Etats-Unis, n'ont pas signé ce traité. 
    La Conflict Intelligence Team, un groupe de blogueurs russes 
qui traque les traces de l'implication de l'armée russe dans des 
conflits à l'étranger, a diffusé des images tirées de reportages 
de la presse officielle et de documents du ministère de la 
Défense qui montrent selon elle des armes utilisées par les 
bombardiers russes basés à Hmeimim, en Syrie. 
    Ces photos et vidéos montrent des bombes à sous-munitions de 
type RBK-500 SPBE-D, RBK-500 SHOAB-0,5 et RBK-500 AO-2,5RTM. 
    Un porte-parole du ministère russe de la Défense contacté 
par Reuters a décliné tout commentaire. 
 
 (Maria Tsvetkova et Jason Bush; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant