Des Bleus presque trop faciles

le , mis à jour à 22:50
0
Des Bleus presque trop faciles
Des Bleus presque trop faciles

Après une entame de match tonitruante, l'équipe de France a vu les Pays-Bas, pourtant très faibles, revenir à hauteur en seconde mi-temps avant que Blaise Matuidi n'offre la victoire en fin de match aux siens. Il y a encore du travail, derrière notamment.

Le debrief

Face à une équipe des Pays-Bas aux deux visages, l’équipe de France a décroché une victoire bonne pour la confiance à deux mois et demi du début de l’Euro. De cette prestation des Bleus, on retiendra surtout l’excellente entame, incarnée par un Antoine Griezmann déchaîné devant et auteur d’un coup-franc superbe pour ouvrir le score. Mais Dimitri Payet, très bon toute la soirée, et Olivier Giroud, très réaliste sur l’un de ses premiers ballons de but, avaient eux aussi donné le ton de cette soirée très particulière pour les Néerlandais, 24 heures après le décès de leur légende, Johan Cruyff. Est-ce justement l’hommage poignant rendu par l’Amsterdam ArenA à la 14eme minute de jeu qui a paralysé les Oranje ?

Toujours est-il qu’il a fallu attendre le retour des vestiaires et ce but de de Jong, qui n’aurait pas dû être accordé, pour retrouver une équipe des Pays-Bas un peu moins amorphe qu’en première mi-temps. Malgré la présence sur le terrain de beaucoup de très jeunes joueurs, les joueurs de Danny Blind ont alors posé davantage de problèmes offensifs à une défense française, encore loin d’être rassurante dans l’axe, à l’image d’un Koscielny plusieurs fois dépassé ou d’un Varane pas toujours très appliqué et qui a connu lui aussi des absences. A force de jouer avec le feu, les Bleus ont même vu leurs adversaires, pourtant sans génie aucun, remonter leur retard de deux buts, les deux fois à la suite d'absences françaises sur coups de pied arrêtés. Heureusement pour les Français, Matuidi, fautif sur le deuxième but des Pays-Bas, s’est tout de suite racheté en allant arracher la victoire dans les dernières minutes d’une soirée bien gérée malgré tout par des Bleus très séduisants pendant une demi-heure. En juin, c’est sur le match entier qu’il faudra répondre présent.

Le film du match

3eme minute
Servi par Koscielny dans l’axe, Payet s’avance et enroule une frappe lointaine placée qui oblige Cilessen à un premier plongeon.

6eme minute (0-1)
Coup-franc extrêmement bien placé pour les Bleus. Payet et Griezmann se présentent devant le ballon, mais c’est l’attaquant de l’Atlético Madrid qui enroule une frappe somptueuse dans la lucarne opposée.

13eme minute (0-2)
La défense néerlandaise se dégage mal suite à un corner venu de la droite. Matuidi gagne son duel dans les airs à l’entrée de la surface et remise le ballon de la tête sur Giroud, dont la reprise croisée du gauche en pivot ne laisse aucune chance à Cilessen.

18eme minute
Lancé sur le côté gauche après une belle action française initiée par Evra, Matuidi adresse un centre court en cloche et en retrait pour Griezmann. La tête plongeante de l’attaquant de l’Atlético Madrid est superbe mais passe au-dessus.

22eme minute
Après un une-deux aux vingt mètres avec de Jong, Promes reprend le ballon d’une demi-volée légèrement dévissée qui n’inquiète pas Mandanda.

25eme minute
Cilessen repousse d’un très bel arrêt du pied droit une tête décroisée de Griezmann. Au départ de l’action, c’est Payet qui avait déposé son centre depuis l’aile gauche sur la tête de l’ancien joueur de la Real Sociedad.

47eme minute (1-2)
Coup-franc côté gauche pour les Pays-Bas. Sur son premier ballon du match, Depay dépose la balle devant le but sur de Jong, poussé dans son dos par Koscielny et qui marque du haut du bras droit. Un but qui aurait donc dû être refusé.

55eme minute
Après un bon travail sur l’aile droite, Promes adresse un centre fort dans la surface à destination de Klaassen. Mandanda se couche bien sur la tête du milieu de terrain des Pays-Bas.

59eme minute
Payet réceptionne le ballon sur le côté gauche et profite de l’appel de Digne dans la profondeur pour revenir dans l’axe et tenter sa chance sur une très belle frappe enroulée, mais qui ne trouve que le poteau gauche de Cilessen.

61eme minute
Tout seul au second poteau sur un long centre venu de la gauche, Klaassen reprend le ballon d’une volée croisée, mais manque complètement le cadre.

72eme minute
De plus en plus laborieuse, la défense française n’arrive pas à se dégager. Le ballon revient dans les pieds de Klaassen, dont la frappe instantanée fuse dans les gants de Mandanda.

86eme minute (2-2)
Laissé complètement seul par Matuidi sur un corner intelligemment joué par Depay, Afellay ajuste Mandanda d’une reprise à ras de terre parfaitement croisé.

88eme minute (2-3)
Servi dans la surface par Martial après un gros travail de de Payet dans l’axe pour conserver le ballon, Matuidi redonne l’avantage aux Bleus sur une frappe dans un angle fermé entre les jambes de Cilessen.

Les joueurs à la loupe

Pays-Bas
La défense à trois axiaux pour laquelle avait optée Danny Blind a connu beaucoup de trous d’air. Tandis que VELTMAN et WILLEMS n’ont pas pesé lourd sur les côtés, BRUMA, VAN DIJK et Daley BLIND ont laissé beaucoup de liberté aux attaquants français. Fantomatique, CLASIE a cédé sa place à la pause à DEPAY, tout de suite décisif (il signera une autre passe décisive plus tard) et qui, comme AFELLAY, entré lui aussi à la mi-temps et buteur ensuite, a redonné des couleurs aux Pays-Bas. Transparent pendant 45 minutes, KLAASSEN s’est montré sous un meilleur jour ensuite, avec deux grosses occasions de but à son actif. Rapidement blessé, SNEIJDER a laissé sa place sur le terrain à l’un des grands espoirs du football néerlandais, BAZOER, qui a en effet montré de belles choses. Au même titre que PROMES, Luuk DE JONG a souvent buté sur la défense française, avant de profiter d’une absence de Koscielny pour marquer du bras droit. Dans son but, CILESSEN a évité à son équipe de connaître un naufrage d’entrée en repoussant bien une tête de Griezmann de près.

France
Les joueurs français à la loupe dans quelques instants 

Monsieur l’arbitre au rapport

Dans un match relativement facile à arbitrer, M.Zwayer s’est laissé surprendre sur le but néerlandais, marqué du haut du bras droit par de Jong. Mais sur le coup, la charge de Koscielny sur l’attaquant néerlandais n’était pas très régulière non plus. Ce qui n’empêche pas que ce but aurait dû être refusé.

Ça s’est passé en coulisses…

- Le début de ce match a été marqué par deux minutes de silence. Une première dans l’histoire, même si le second hommage, pour Johan Cruyff, décédé jeudi, a pris la forme d’une minute d’applaudissements, en plein match à la 14eme minute. La première minute de silence avait elle été respectée en mémoire des nombreuses victimes des attentats de Bruxelles.

- Les Bleus étrennaient vendredi soir leur nouveau maillot extérieur, un maillot presque intégralement blanc, avec une manche rouge et une manche bleue. Face à la Russie, mardi prochain au Stade de France, les Français se présenteront cette fois dans leur nouveau maillot domicile.

- Capitaine vendredi soir face aux Pays-Bas en l’absence d’Hugo LLoris dans le onze de départ (Raphaël Varane, le vice-capitaine était lui sur la pelouse), Blaise Matuidi est devenu le joueur à avoir débuté le plus de matchs des Bleus sous l’ère Deschamps (quatre) avec le brassard au bras. A noter que les joueurs des deux équipes portaient également un crèpe noire en hommage à Johan Cruyff.

La feuille de match

Match amical / PAYS-BAS – FRANCE : 2-3

Amsterdam Arena (50 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Zwayer (ALL) (6)

Buts : L.de Jong (47eme) et Afellay (86eme) pour les Pays-Bas - Griezmann (6eme), Giroud (13eme) et Matuidi (88eme) pour la France

Avertissement : Matuidi (69eme) pour la France

Expulsion : Aucune

Pays-Bas
Cillessen (5) – Veltman (4), Bruma (4), van Dijk (3) puis Afellay (46eme, 6), Dal.Blind (4), Willems (4) puis van Aanholt (77eme) – Clasie (3) puis Depay (46eme, 6), Klaassen (5) puis Wijnaldum (76eme), Sneijder (cap) (non noté) puis Bazoer (37eme, 6) – L.de Jong (5) puis Janssen (81eme), Promes (4)

N'ont pas participé : Vermeer (g), Zoet (g), Karsdorp, Letschert, Huntelaar, Narsingh
Entraîneur : Dan.Blind

France
Mandanda (6) – Jallet (6), Varane (5), Koscielny (5), Evra (6) puis Digne (46eme, 5) – L.Diarra (6) puis N.Kanté (46eme, 5), Matuidi (cap) (6), P.Pogba (5) puis Mou.Sissoko (86eme) - Payet (8), Griezmann (8) puis A.Martial (46eme, 6), Giroud (6) puis Gignac (73eme)

N'ont pas participé : Lloris (g), Costil (g), Sagna, Sakho, Mathieu, Cabaye, Coman
Entraîneur : D.Deschamps

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant