Des "bikers" niçois tuent leur chef et gardent le secret un an

le
1

par Matthias Galante

NICE (Reuters) - Six personnes, dont une mineure au moment des faits, ont été mises en examen par la justice niçoise pour l'assassinat du leader d'une bande de passionnés de motos qui avait disparu depuis plus d'un an et tentative d'assassinat sur sa compagne.

Le corps de l'homme âgé de 20 ans a été retrouvé jeudi près d'une route des Alpes-Maritimes grâce aux indications données par certains des suspects, a indiqué le procureur de la République de Nice, Eric Bedos.

Les membres du groupe, régi par des règles inspirées des gangs Hells Angels et Bandidos, ont été mis en examen mercredi pour assassinat, tentative d'assassinat, complicité, non destruction de crime, destruction de traces et indices.

"Karl", la victime, était le chef d'un petit club de passionnés de motos, le "Fenry", dont, ironie du sort, "les membres n'étaient pas en âge de passer le permis et ne possédaient pas de moto", a expliqué jeudi Eric Bedos.

Pour gravir les échelons de la hiérarchie, ils "devaient réussir des épreuves physiques et subir des humiliations" imposées par leur leader. Karl les forçait également à vendre du cannabis et des T-shirts à l'effigie du club.

Pour sortir de cette emprise psychologique qu'ils ne supportaient plus, trois d'entre eux ont échafaudé un plan à l'été 2011, afin de se débarrasser de leur leader.

Deux hommes âgés d'une vingtaine d'années ont d'abord donné rendez-vous à Karl dans une voiture sur les hauteurs de Nice, dans la nuit du 28 au 29 octobre 2011. Selon le procureur de la République, l'un d'eux a utilisé un pistolet électrique Taser pour paralyser sa cible, sans succès.

LE SILENCE GARDÉ DEPUIS UN AN

Un autre a alors lardé la victime de coups de couteau mortels et placé la dépouille dans le coffre de la voiture.

La nuit suivante, les deux hommes, rejoints par une mineure de 17 ans, se sont attaqués à la compagne du défunt en l'attirant dans une villa isolée à Isola. Ils l'ont amenée près d'un trou s'apparentant à une tombe, l'ont assommée à coups de pelle, puis l'ont jetée dans la fosse.

Ils lui ont lancé plusieurs pierres à la tête et la mineure, voyant que leur proie vivait toujours, a même tenté de l'asphyxier avec du gaz lacrymogène.

Mais la compagne de Karl a finalement eu la vie sauve après s'être dégagée du trou et avoir promis de garder le silence. Ses assaillants ont alors jeté le corps de Karl dans la tombe.

Les meurtriers avaient gardé le silence depuis un an.

C'est l'ex-compagne de l'un des deux principaux mis en cause qui est venue "spontanément raconter les faits à la justice" au mois de décembre dernier, déclenchant l'ouverture d'une enquête menée par la PJ de Nice, a dit Eric Bedos.

Les membres du groupe de bikers, "inconnus des services de police et de la justice ont avoué les faits en garde à vue et les ont réitérés devant le juge d'instruction en présence de leur avocat", a-t-il ajouté.

Les deux parents de l'un des auteurs du crime ont également été mis en examen pour avoir nettoyé les traces de sang dans la voiture à l'intérieur de laquelle le chef du groupe a été tué. Ils sont aussi suspectés d'avoir fait disparaître le véhicule dans une casse, plusieurs mois après l'assassinat.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 le jeudi 10 jan 2013 à 19:29

    1 pour.ri de moins