Des bateaux de passeurs interceptés ces derniers jours en Libye

le
0

TRIPOLI, 21 avril (Reuters) - La Libye a empêché ces trois derniers jours plusieurs embarcations chargées de centaines de migrants de prendre la mer en direction des côtes italiennes, a-t-on appris mardi auprès d'un responsable de la sécurité. Plus de 600 Africains candidats à l'exil ont été interceptés et placés en rétention, précise-t-on de même source. La Libye, plongée en plein chaos et sans structures étatiques solides, est devenue la principale plaque-tournante des réseaux de passeurs et de trafiquants qui monnaient les traversées de la Méditerranée dans des conditions inhumaines. Depuis le début de l'année, près de 1.800 migrants ont péri en Méditerranée. Le naufrage d'un seul navire, dans la nuit de samedi à dimanche, a peut-être fait jusqu'à 900 morts. Selon un haut responsable de l'immigration à Tripoli, les forces de sécurité libyennes ont arrêté mardi quelque 70 Africains qui attendaient que des trafiquants ne les fassent embarquer à bord d'un bateau pour l'île italienne de Lampedusa. Deux autres bateaux au moins, transportant des centaines de migrants venus notamment du Sénégal, du Ghana, d'Ethiopie et d'Erythrée, ont été bloqués avant d'appareiller, a-t-il ajouté. La crise des migrants en Méditerranée fera l'objet jeudi d'un conseil européen extraordinaire. (voir ID:nL5N0XI4BE ) (Ahmed Elumami; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant