Des banques allemandes et autrichiennes dégradées par Moody's

le
0
Des banques allemandes et autrichiennes dégradées par Moody's
Des banques allemandes et autrichiennes dégradées par Moody's

VIENNE (Reuters) - L'agence de notation Moody's Investors Service a abaissé mercredi la note de crédit de six banques allemandes et des trois principales banques autrichiennes au motif qu'elles seraient en situation de risque si la crise de la zone euro venait à s'aggraver.

L'agence américaine souligne aussi les capacités limitées d'absorption des pertes pour les banques allemandes et autrichiennes.

Cette décision n'est pas surprenante, a réagi le gouverneur de la banque centrale autrichienne, Ewald Nowotny, selon lequel les opérations des banques autrichiennes dans des pays européens émergents sont essentiellement implantées dans des marchés stables qui bénéficient d'une bonne prévision de croissance.

"Il faut replacer cette dégradation dans le cadre d'une réévaluation de l'ensemble du secteur bancaire européen après la crise de la dette dans certains pays", a plaidé Ewald Nowotny dans un communiqué. "Ce n'est pas une surprise et il ne faut pas lui accorder trop d'importance."

Dans le détail, Moody's a abaissé d'un cran la note à long terme de Commerzbank, la deuxième banque allemande, la ramenant de A2 à A3, le tout assorti d'une perspective négative.

Moody's reporte en revanche sa décision sur la première banque allemande, Deutsche Bank, ainsi que sur ses filiales.

Les banques publiques régionales Landesbank Baden-Württemberg et Norddeutsche Landesbank, voient leurs notes ramenés de A2 à A3 avec perspective stable. La filiale allemande de l'italienne Unicredit voit sa note ramenée de A2 à A3 avec perspective négative.

En Autriche, la note à long terme de Erste Group Bank est abaissée de deux crans, de A1 à A3. La note de UniCredit Bank Austria AG est ramenée de A2 à A3, également avec perspective négative. Raiffeisen Bank International voit sa note ramenée de A1 à A2 avec perspective stable.

Pour les banques autrichiennes, Moody's note en particulier leur vulnérabilité à la situation en Europe centrale et de l'Est ainsi qu'à la Communauté des Etats indépendants (CE).

Le 23 avril, Moody's avait indiqué qu'elle diffuserait peu à peu ses conclusions concernant les banques. Le processus devait commencer mi-mai et se terminer fin juin.

Ian Chua et Luciana Lopez, avec Michael Shields; Danielle Rouquié et Tangi Salaün pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant