Des avancées dans la lutte antipaludique

le
0
Le nombre de décès causés par la maladie est passé de 985.000 en l'an 2000 à 781.000 en 2009, avec une baisse notable en Afrique.

Une extension des programmes de lutte antipaludique entre 2008 et 2010 a permis de fournir assez de moustiquaires imprégnées d'insecticide pour protéger plus de 578 millions de personnes exposées au risque de paludisme en Afrique subsaharienne. La pulvérisation à l'intérieur des habitations a également protégé 75 millions de personnes, c'est-à-dire 10% de la population à risque en 2009. Le rapport 2010 sur le paludisme de l'Organisation mondiale de la santé estime que la lutte contre ce fléau gagne du terrain. Pour la première fois en 2009, aucun cas de paludisme transmis localement n'a été rapporté en Europe.

En Afrique, ce ne sont pas moins de 11 pays qui ont enregistré une réduction de plus de 50% du nombre de cas confirmés de paludisme, des hospitalisations et des décès dus à la maladie au cours de la décennie écoulée. Une diminution de plus de 50% du nombre de cas confirmés de paludisme a également été constatée dans 32 des 5

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant