Des autotests de dépistage du sida vendus en pharmacie

le
0

PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a défendu la mise en vente à partir de ce mardi en pharmacie de kits de dépistage du virus du sida mais elle a averti que cela ne se substituait aucunement aux tests et consultations existants.

Cet autotest fabriqué par la société française AAZ permet d'analyser chez soi une goutte de sang et coûte 25 à 28 euros.

"De toute façon, les gens qui souhaitent ce test iront se le procurer sur internet et donc moi je préfère qu'il y ait un test fiable, de qualité, qui soit proposé en pharmacie à partir d'aujourd'hui à ceux qui le souhaitent", a dit la ministre sur France 2.

"Mais (...) ça ne vient pas se substituer à ce qui existe déjà. C'est un élément supplémentaire de la lutte contre la propagation du sida", a-t-elle ajouté.

Selon elle, environ 30.000 personnes sont porteuse en France du VIH sans le savoir et c'est notamment à elles qu'est destiné ce test, qui sera également accessible prochainement auprès des associations de lutte contre le sida

Parmi ces personnes, "il y en a qui voudraient pouvoir pratiquer un test et qui n'osent pas ou ne souhaitent pas aller dans les structures aujourd'hui existantes", a expliqué Marisol Touraine. "C'est mieux que de rester sans rien savoir."

"Ces personnes pourront, lorsqu'elles verront le résultat, très rapidement appeler Sida Info Service ou consulter leur médecin ou un professionnel de santé", a-t-elle ajouté.

(Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant