Des attaques de pétroliers dans le golfe de Guinée

le
0

Commodesk - Le Conseil de Sécurité de l'ONU débattra ce 19 novembre, pour la première fois, de la menace que représente la piraterie sur la paix et la sécurité. Il devrait notamment se pencher sur l'extension des zones  à risque.

Si le nombre d'actes de piraterie est en recul cette année au large de la Somalie, le Bureau maritime international constate une recrudescence des attaques dans le golfe de Guinée, où elles sont aussi de plus en plus violentes. 34 attaques ont ainsi été recensées au cours des neuf premiers mois de l'année. Les eaux nigérianes concentrent le plus grand nombre d'actes, mais le Bénin, le Togo et la Côte d'Ivoire sont touchés également.

Les abordages, dans une zone où gravitent de nombreux pétroliers, visent principalement à s'emparer de produits pétroliers raffinés qui s'écoulent facilement sur le marché noir local.

Ces attaques maritimes s'ajoutent aux sabotages d'oléoducs dans les abords du delta du Niger.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant