Des associations dénoncent un flot de tweets antisémites

le
0

PARIS (Reuters) - Des associations françaises dénoncent un flot de tweets antisémites sur Twitter à la suite de la diffusion d'un hashtag (thème de discussion) intitulé #unbonjuif.

Selon l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), ce hashtag a été le troisième le plus consulté du réseau francophone mercredi dernier et a donné lieu à de nombreux commentaires antisémites ou de blagues sur la Shoah.

"Sur Twitter, un bon juif est un juif mort", s'indigne le site Juif.org.

SOS Racisme a annoncé lundi sa décision de porter plainte contre les propriétaires des comptes Twitter à partir desquels ont été diffusés les propos antisémites.

L'association appelle l'entreprise Twitter, en tant que personne morale, à "prendre la mesure de la responsabilité qui est la sienne dans le cas de tels dérapages racistes et antisémites."

Le Mouvement contre la racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), qui entend également poursuivre les auteurs de ces tweets, exige de Twitter qu'il prenne les mesures propres à éviter tout dérapage raciste."

L'UEJF demande à l'entreprise de mettre en place "un nouveau système de modération des tweets".

Son président, Jonathan Hayoun, a dit privilégier la concertation, soulignant que cette méthode avait déjà porté ses fruits dans le passé.

L'association a demandé à Apple le retrait de l'application juifoupasjuif et à Google de faire en sorte que l'adjectif "juif" ne soit plus suggéré avec le nom d'une personnalité par le moteur de recherche.

Ces tweets antisémites interviennent dans un climat alourdi par l'attentat en septembre contre une épicerie casher de Sarcelles et à peine 10 jours après l'arrestation de personnes suspectées de préparer des attaques antisémites.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant