Des arrêts de production dans l'automobile en novembre

le
4
DES ARRÊTS DE PRODUCTION DANS PLUSIEURS USINES AUTOMOBILES FRANÇAISES EN NOVEMBRE
DES ARRÊTS DE PRODUCTION DANS PLUSIEURS USINES AUTOMOBILES FRANÇAISES EN NOVEMBRE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Des arrêts de production sont prévus en novembre dans plusieurs usines automobiles en France, y compris pour la première fois de l'année chez Toyota à Valenciennes, la demande continuant de chuter en Europe.

Les deux constructeurs français PSA Peugeot Citroën et Renault ont fait état cette semaine d'une accentuation de la détérioration du marché européen.

PSA a prévenu notamment qu'il lui faudrait continuer de réduire sa production au quatrième trimestre pour éviter un gonflement de ses stocks.

Le groupe, qui a engagé un plan de restructuration passant par 8.000 suppressions d'emplois en France, a annoncé vendredi aux syndicats de son usine de Sochaux (Doubs) que les cinq vendredi de novembre seraient chômés. L'usine produit les Peugeot 308, 3008 et 5008 et la Citroën DS5.

Anne-Laure Turk, représentante du syndicat CFE-CGC du site, a ajouté que huit jours de fermeture supplémentaires étaient d'ores et déjà programmés pour la fin de l'année.

Toyota, qui produit la Yaris à Valenciennes (Nord), va lui aussi suspendre la production la semaine prochaine ainsi que la dernière semaine de novembre. C'est la première fois de l'année que le constructeur japonais prend une telle décision en France.

"La demande pour la version hybride de la Yaris reste assez soutenue, mais il faut faire face à un infléchissement global de la demande", a expliqué un porte-parole de l'usine.

L'UTILITAIRE PAS ÉPARGNÉ

Renault, qui rencontrera le 6 novembre les syndicats pour discuter de la compétitivité de ses usines françaises, avait annoncé en septembre que le site de Douai (Nord) cesserait le travail 30 jours répartis sur le second semestre à cause de la baisse de la demande pour le Scenic, un modèle vendu pour l'essentiel en Europe.

Le site Renault de Maubeuge (Nord) fonctionne, lui, avec une équipe et demie jusqu'à la mi-novembre, contre deux en rythme normal, pour faire face à un ralentissement des ventes de la camionnette Kangoo. La fabrication sur place d'une version pour Mercedes, nommée Citan et dont le lancement commercial a eu lieu jeudi, devrait toutefois aider à regarnir le planning de production du site.

Plusieurs jours non travaillés sont également programmés fin octobre-début novembre à l'usine de Batilly (Moselle), spécialisée dans les grands utilitaires.

"Notre site avait été jusqu'à présent relativement épargné, mais nous ressentons un infléchissement de la demande depuis septembre", a déclaré Pascal Felten, directeur du site.

A l'usine PSA de Mulhouse (Doubs), où de nouvelles mesures de chômage partiel ont été annoncées fin septembre, l'équipe de nuit sera démontée fin novembre, a indiqué Ricardo Madeira, représentant CFDT. Le site, qui produit les Citroën C4 et DS4, fermera aussi ses portes une semaine avant les fêtes de fin d'année.

"La dernière fois qu'on nous a demandé de rester chez nous une semaine avant la semaine de Noël, c'était pendant la crise de 2008. C'est préoccupant", a ajouté Ricardo Madeira.

L'Allemagne est touchée à son tour par le marasme du marché automobile européen. Le leader européen Volkswagen a vu son bénéfice opérationnel chuter de 19% au troisième trimestre, ses ventes de voitures sur le continent ayant accusé en septembre leur plus forte baisse en un an. Daimler, maison mère de Mercedes, a lancé pour sa part un avertissement sur ses résultats de 2012 et 2013.

Quant à Ford Europe, il a annoncé cette semaine son intention de supprimer 6.200 emplois en Europe et de fermer deux usines d'assemblage, une en Belgique et une en Grande-Bretagne, pour réduire ses capacités de production de 18%.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hgourg le vendredi 26 oct 2012 à 18:46

    Le made in france est coincé entre le haut de gamme allemand et le bas prix (mais pas forcément faible qualité) de pays plus compétitifs. Le gouvernement y met du sien coté fiscalité et pour dauber nos fabricants. Montebourg fait meme de la pub en se plaignant de Kia et des coréens, que tout le monde connait mieux desormais...

  • gaia2011 le vendredi 26 oct 2012 à 18:30

    Évidement ça n'a aucun rapport avec les primes à la casse offertes pendant des mois et des mois... ceux qui en avaient profité ne sont pas près de racheter une voiture aujourd'hui mais c'est pas grave, le gouvernement a changé entre temps et PSA à eu la courtoisie d'attendre la fin des élections pour annoncer ses suppressions d'emplois. Tout va bien !

  • ANOSRA le vendredi 26 oct 2012 à 18:24

    Et avec le vote du gouvt sur le malus doublé pour les véhicules moyenne gamme fabriqués majoritairement en France (monospaces principalement), on va voir les dégâts rapidement! Du n'importe quoi pour faire plaisir aux écolos! En même temps Montebourg critique PSA sur une erreur de stratégie et le gouvt l'enfonce un peu plus avec ce malus sur sa gamme!

  • M7136507 le vendredi 26 oct 2012 à 18:12

    Par solidarité nationale comme veut MONTESURTOUT qu'ils vendent avec 40% de remise pour nos profs et fonctionnaires ... et recrutent en plus