Des arrestations après les attaques au Nigeria

le
0
Le président Goodluck Jonathan a assuré dimanche que des membres présumés de Boko Haram avaient été arrêtés après les attaques qui ont fait au moins 166 morts vendredi à Kano.

Les arrestations auraient débuté après les attaques qui ont fait au moins 166 morts vendredi soir à Kano au Nigeria. «Des arrestations (de présumés membres du mouvement islamiste Boko Haram) ont été effectuées. D'autres sont morts durant les attaques. Certains étaient des kamikazes», a déclaré dimanche le président Goodluck Jonathan dans une interview à la BBC, durant une visite à Kano, la plus grande ville du nord du Nigeria essentiellement musulman.

Les attentats, qui visaient huit sites - des bureaux de la police, des services de l'immigration et la résidence d'un responsable de la police - ont été revendiqués par Boko Haram. Ce groupe islamiste a agi en représailles après le refus du gouvernement de libérer plusieurs de ses membres actuellement emprisonnés. L'organisation, qui avait attaqué le jour de Nöel plusieurs églises, multiplie depuis plusieurs mois les attentats. Mais jusqu'à présent Kano et ses neuf millions d'habitants avaient été épargné

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant