Des armes chinoises repérées dans les Spratleys

le
2
    WASHINGTON, 14 décembre (Reuters) - La Chine a fait 
installer ce qui semble être des systèmes de défense antiaériens 
et antimissiles sur les sept îles artificielles qu'elle a fait 
construire sur des récifs de mer de Chine méridionale, rapporte 
mercredi l'Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI).  
    Pékin a pourtant exclu de militariser ces îles revendiquées 
par plusieurs autres pays de la région, souligne le cercle de 
réflexion américain.  
    Il dit avoir observé depuis juin la construction de 
structures hexagonales sur les récifs de Fiery Cross, de 
Mischief et de Subi, dans l'archipel des Spratleys. La Chine y 
avait déjà fait construire de longues pistes d'atterrissage. 
    "Il semble maintenant que ces structures soient une 
évolution des fortifications à visées défensives déjà édifiées 
dans des installations plus modestes sur les récifs de Gaven, 
Hughes, Johnson et Cuarteron", dit l'AMTI, qui s'appuie sur des 
images satellites prises en novembre. 
    Les photos en question, que Reuters a pu voir, montrent ce 
qui semble être des canons antiaériens et des dispositifs 
antimissiles.   
 
 (David Brunnstrom, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm il y a 11 mois

    La chine est pragmatique. Elle tait ses revendications, jusqu'a qu'elle soit en position de force et capable de s'imposer sur le fait accompli.

  • M5285637 il y a 11 mois

    et voila ce qui arrive quand on est trop gentil et qu'on réagit pas.on s'est fait avoir en Ukraine, en Syrie déjà ....