Des aménagements au règlement qui font grincer des dents

le
0
Des aménagements au règlement qui font grincer des dents
Des aménagements au règlement qui font grincer des dents

Qui dit nouvelle saison, dit nouvelles règles et pénalités. Et 2014 ne déroge pas à la règle ! La première innovation pourrait intéresser Romain Grosjean, souvent sanctionné pour avoir dépassé des adversaires de manière assez cavalière. Si la faute d'un pilote est assez grave pour être sanctionnée mais pas suffisamment pour imposer un « drive through », ou passage par la voie des stands, les commissaires auront une nouvelle pénalité à leur disposition. En effet, dans un tel cas, les commissaires pourront imposer à un pilote une immobilisation de cinq secondes au prochain changement de pneus, avant que les mécaniciens n'interviennent sur la voiture.

Sur le circuit comme sur la route

Une autre « innovation » de cette saison 2014 est l'instauration d'un permis à points pour les pilotes, à l'image de ce qui existe pour le permis de conduire de monsieur tout-le-monde. Dans les faits, chaque infraction au règlement vaudra le retrait de un ou plusieurs points selon un barème défini par la FIA. Si, sur une année calendaire et non pas une saison sportive, un pilote perd ses douze points, il sera suspendu au Grand Prix suivant et sera remplacé au sein de son écurie. Cela rappelle la suspension de Romain Grosjean lors du Grand Prix d'Italie 2012 après son crash monumental au Grand Prix de Belgique, qui avait sans doute coûté à Fernando Alonso ses espoirs de titre mondial.

Un dernier Grand Prix qui comptera double

Un autre changement, plus récents celui-ci, fait énormément grincer les dents : lors du dernier Grand Prix de la saison, à Abu Dhabi en 2014, les points seront doublés ! La victoire ne vaudra plus 25 points mais 50, le deuxième marquera 36 points au lieu de 18, le troisième marquera 30 points au lieu de 15 jusqu'au dixième qui marquer 2 points au lieu d'un seul. Cela a été décidé en premier lieu par Bernie Ecclestone dans une volonté maladroite d'assurer le suspense du championnat jusqu'à la dernière course, mais le grand argentier de la F1 désirait que les trois dernières courses subissent ce traitement, ce qui a été refusé par les écuries et la FIA.>>> Première partie : Une motorisation innovante... mais très complexe>>> Deuxième partie : Un moteur complexe qui implique de lourdes contraintes>>> Troisième partie : Une aérodynamique revue en profondeur

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant