Des Airbus "made in USA" !

le
1
Deux Airbus A320 à Dakar au Sénégal. (Photo d'illustration)
Deux Airbus A320 à Dakar au Sénégal. (Photo d'illustration)

En créant une chaîne d'assemblage à Mobile, Alabama, au bord du golfe du Mexique, Airbus tourne une page de l'histoire de l'aviation mondiale. Jamais un constructeur étranger n'était venu jouer dans le pré carré de Boeing. Cette installation, aux conséquences à la fois psychologiques, politiques, industrielles et économiques, accompagne la croissance d'Airbus et de sa famille des avions moyen-courriers mono-couloir A320. La future génération neo (ceo désignant la gamme actuelle) connaît un succès sans précédent avec près de 4 000 commandes alors que le premier appareil ne sera livré que d'ici à la fin de l'année à Qatar Airways.

Produire du « made in USA » n'est pas anodin. Les équipements des Airbus font déjà largement appel aux fournisseurs américains, de l'ordre de 40 % (moteurs, avionique notamment). Ainsi, quand l'avionneur commande pour 21 milliards d'euros de fournitures en Europe, il signe pour 15,9 milliards aux États-Unis. La création d'une ligne d'assemblage final à Mobile ne va toutefois pas bouleverser fondamentalement cet équilibre. « Cela représente moins de 10 % de la valeur d'un avion », précise au Point Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, lors de l'inauguration à Mobile. Comme c'est le cas actuellement, les sous-ensembles principaux (pointe avant, fuselage, ailes, empennages arrière) réalisés un peu partout en Europe convergent vers les usines de Toulouse et de Hambourg, celles où sont déjà assemblés...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rougegre le lundi 14 sept 2015 à 09:15

    Et Boeing va assembler en chine avec de la main d'oeuvre en solde ... Elle est pas belle la vie ?