Des agriculteurs sur les marchés à terme

le
0
Des milliers d'exploitants français et européens interviennent directement sur les marchés des matières premières agricoles pour se couvrir contre la volatilité des cours. Les prix sur les marchés internationaux ont en effet décollé de manière brutale.

«Les marchés des matières premières agricoles sont très nerveux et évoluent sur des niveaux de volatilité importants», remarque Lionel Porte, spécialiste des dérivés des matières premières à Euronext dans le cadre d'une conférence organisée par l'Association françaises de journalistes agricoles (Afja). Face à cette incertitude, les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à vouloir se couvrir sur les marchés à terme pour s'assurer un revenu stable. «Nous avons désormais plus de 5000 clients agriculteurs qui opèrent directement sur les marchés à terme, explique Renaud de Kerpoisson, agriculteur dans le Cher et fondateur d'une société de courtage, Offre et Demande Agricole (ODA) à Bourges. Personnellement j'ai couvert 30 % de ma prochaine récolte de blé à 175 euros la tonne, livraison novembre 2011». Une démarche qui n'est pas isolée. «10 à 12 % de nos adhérents ont couvert une partie de leur moisson entre 160 et 175 euros la tonne», ajo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant