Des affrontements entre Kurdes et chiites font 8 morts en Irak

le
0
    KIRKOUK, Irak, 24 avril (Reuters) - Au moins huit personnes 
ont été tuées dans des affrontements qui ont éclaté samedi soir 
entre combattants kurdes et forces paramilitaires chiites 
turkmènes dans le nord de l'Irak provoquant la fermeture d'un 
axe routier stratégique entre Bagdad et Kirkouk, indiquent des 
sources médicales et sécuritaires. 
    Ces violences se sont produites à Touz Khourmatou, à 175 km 
au nord de la capitale irakienne, entre deux factions qui 
peinent à s'attendre depuis que le groupe Etat islamique (EI) a 
été chassé des villes et villages de la région en 2014. 
    Une petite explosion s'est produite peu avant minuit près du 
quartier général de deux partis politiques et a provoqué des 
échanges de coups de feu entre les membres des deux communautés 
qui se partagent la majeure partie des quartiers de la localité. 
    Les combats se sont poursuivis dimanche matin, selon des 
sources au sein des services de sécurité. 
    Des tirs de mortier ont visé des zones densément peuplées et 
provoqué en réponse des tirs de roquettes et d'armes 
automatiques en provenance des positions visées. 
    Cinq combattants chiites et trois membres des forces 
peshmergas, y compris un officier, ont été tués. Deux civils, 
dont un enfant, ont été blessés, précise-t-on de mêmes sources. 
    Le bilan pourrait s'alourdir car des tireurs embusqués ont 
ouvert le feu sur des personnes qui tentaient d'évacuer les 
victimes. 
    Des délégations des deux communautés sont arrivées dimanche 
à Touz Khourmatou pour tenter de résoudre ce conflit larvé. 
     
 
 (Mustafa Mahmoud à Kirkouk et Ghazwan Hassan à tikrit; Pierre 
Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant