Des activistes du Sinaï disent avoir décapité trois Egyptiens

le
0

LE CAIRE, 5 octobre (Reuters) - Un groupe islamiste du Sinaï, en Egypte, a diffusé dimanche une vidéo montrant la décapitation de trois hommes accusés d'être des informateurs d'Israël. Dans cette vidéo diffusée sur YouTube, le groupe Ansar Baït al Makdis, mouvement djihadiste le plus actif d'Egypte, accuse le gouvernement égyptien de collaborer avec Israël pour lancer des attaques à son encontre dans le Sinaï. Il promet de s'en prendre aux informateurs locaux accusés d'être les "espions des Juifs". On peut ensuite voir trois hommes avouer ce qui leur est reproché avant d'être décapités par des hommes masqués. Leurs têtes sont ensuite posées sur leurs dos. Un quatrième homme, qui avoue être un informateur de l'armée égyptienne, est ensuite criblé de balles. Ces images rappellent celles des décapitations pratiquées par l'organisation Etat islamique (EI), qui s'est emparé de territoires en Irak et en Syrie. Les djihadistes du Sinaï n'ont pas publiquement proclamé leur allégeance à l'Etat islamique même si un chef d'Ansar Baït al Makdis a déclaré en septembre à Reuters que l'EI conseillait son organisation pour la rendre plus efficace. La vidéo diffusée dimanche contient un extrait d'un récent discours prononcé par le porte-parole de l'Etat islamique. Ansar Baït al Makdis avait déjà annoncé en août la décapitation de quatre Egyptiens accusés d'avoir fourni à Israël des renseignements ayant permis une frappe aérienne dans laquelle ont péri trois de ses combattants. Il avait diffusé des images de ces meurtres sur Twitter. (Ali Abdelatti; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant