Derrière la magie Disney, des innovations techniques et des artistes anonymes

le
0
Affiche (détail) de l'exposition « L'Art des studios d'animation Walt Disney, le mouvement par nature » à Art ludique, jusqu'au 5 mars 2017.
Affiche (détail) de l'exposition « L'Art des studios d'animation Walt Disney, le mouvement par nature » à Art ludique, jusqu'au 5 mars 2017.

Le musée Art ludique montre comment le studio a révolutionné l’animation.

Dix ans après « Il était une fois Walt Disney », magnifique exposition présentée au Grand Palais à Paris, le musée Art ludique invite à son tour le plus célèbre studio d’animation du monde à ouvrir ses coulisses au grand public. La démarche se veut très différente, explique Jean-Jacques Launier, président et fondateur d’Art ludique. Tandis que la première exposition invitait à remonter aux sources (littéraires et graphiques, souvent européennes) de l’inspiration des artistes Disney, « L’Art des studios d’animation Walt Disney, le mouvement par nature » appréhende leur travail sous l’angle de l’innovation, dans un parcours rythmé par les révolutions animées que les studios fomentèrent.

La première de ces révolutions peut sembler anodine : en 1928, le court-métrage Steamboat Willie, connu pour avoir présenté Mickey Mouse à son public, est le premier cartoon à coordonner parfaitement effets sonores et mouvements. Difficile de se représenter aujourd’hui les enjeux fondamentaux de ce défi auquel Walt Disney s’adonne en pleine course hollywoodienne au cinéma sonore, dont le réalisateur Stanley Donen a offert une vision romancée dans Chantons sous la pluie. Un document, cependant, permet d’en prendre la mesure : les story ­sketches (version résumée du ­story-board) d’Ub ­Iwerks, créateur graphique de Mickey, à gauche ­desquels un texte descriptif s’évertue avec une précision maniaque à spécifier les effets de synchro­nisation : « [Mickey] commence à fredonner le refrain en parfai...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant