Derrière l'émotion d'une photo, la réalité contrastée des ours polaires

le
0
La terrible photo d'un ours polaire mort de faim décharné en Norvège est érigée en symbole des effets du réchauffement climatique. La réalité est plus complexe.

Un ours polaire décharné au point de ressembler à l'un de ses congénères transformé en accessoire de décoration étalé devant la cheminée d'un chalet de luxe. Voilà la photo qui émeut depuis quelques jours les internautes du monde entier et qui a été reprise en une du quotidien anglais The Guardian . Sauf que cet ours-là gît dans son milieu naturel, sur une des îles de l'archipel norvégien du Svalbard. Manifestement mort de faim, l'ursidé serait, selon le scientifique Ian Stirling, une victime de plus du réchauffement climatique qui accélère la fonte de la calote glaciaire arctique. Mais le cas de cet ours est peut-être moins évident qu'il n'y paraît.

Certes, la banquise de la zone arctique fond, inexorablement. En septembre 2012, année classée parmi les dix plus chaudes depuis 1850 par l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant