Déroute électorale des Frères musulmans en Libye

le
0
Les islamistes, qui ont perdu sous leurs couleurs aux législatives, espèrent encore bâtir une coalition à l'Assemblée.

La Commission électorale, dix jours après la tenue du scrutin, a officialisé, mardi 17 juillet, la victoire politique des libéraux de l'Alliance des forces nationales (AFN) sur les partis islamistes, lors des premières élections législatives démocratiques organisées dans en Libye. L'AFN a obtenu 39 sièges, le parti Justice et Construction (PJC) des Frères musulmans, seulement 17, les 24 sièges restants allant à une vingtaine de partis, locaux pour la plupart.

La bataille pour le contrôle de l'Assemblée est toutefois loin d'être finie. Personne ne peut prédire vers quel camp pencheront les 120 députés «indépendants», élus au scrutin uninominal, dont la Commission électorale a égrené les noms, après avoir donné ceux de leurs 80 collègues élus à la proportionnelle sur les listes des partis.

Les bulletins victorieux de l'AFN, constituée par l'ancien premier ministre Mahmoud Jibril, ont été contredits par les proclamations du PJC des Frères musulmans, lesq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant