Dernières baisses pour les taux de crédit immobilier

le
0

Certains établissements proposent à leurs meilleurs clients pour le mois de novembre des taux inférieurs à 1% sur 20 ans. Ce mouvement inédit de baisse des taux de crédits immobiliers devrait cependant prendre fin ces prochaines semaines.

Les taux de crédits immobiliers auront probablement bientôt atteint leur niveau plancher, mais les banques pratiquent encore de dernières petites baisses. «Si la plupart des banques semblent laisser leurs taux inchangés par rapport à octobre, quelques-unes ont envoyé de nouveaux barèmes en baisse sur toutes les durées, de 0,05 point à 0,15 point», constate ainsi le courtier Vousfinancer. Même constat chez meilleurtaux.com, qui observe en moyenne une baisse des taux supplémentaire de 0,05 point ce mois-ci, à 1,32% sur 15 ans, 1,52% sur 20 ans et 1,85% sur 25 ans.

Dans le détail, les baisses observées concernent surtout les banques qui étaient auparavant les moins bien positionnées sur le marché, et qui cherchent de cette façon à revenir dans la course. «Celles qui proposaient les taux les plus attractifs continuent à le faire pour des profils assez larges quand d’autres, proposant des taux dans la moyenne, font le choix de pratiquer des réductions de taux importantes, jusqu’à 0,60 point, pour capter uniquement les meilleurs profils», explique Jérôme Robin, président de Vousfinancer dans un communiqué. Certains clients, armés de très bons dossiers, ont ainsi pu obtenir un prêt immobilier à un taux inférieur à 1% sur 20 ans, à 0,82%.

Une aubaine pour les emprunteurs

Ces taux ultrabas, alimentés par les politiques monétaires accommodantes menées par les banques centrales, sont une véritable aubaine pour les emprunteurs, qui gagnent toujours plus de pouvoir d’achat sur le marché immobilier. Selon le dernier baromètre réalisé par Crédit logement, la baisse des taux intervenue d’octobre 2015 à octobre 2016 est équivalente à une diminution des prix immobiliers de 7%, et même de 24% depuis décembre 2011! Si l’on remonte aux années 2000, les taux immobiliers ont été divisés par plus de quatre.

Les ménages tirent profit de cette aubaine, et empruntent pour acheter un bien immobilier comme jamais. En octobre encore, l’activité des courtiers a été «très soutenue, tant sur les demandes d’acquisition que sur les rachats de prêt, note meilleurtaux.com. Ce mois-ci confirme le caractère exceptionnel de l’année 2016». En août dernier, selon les dernières données publiées par la Banque de France, les particuliers ont emprunté auprès des banques pour 23 milliards de nouveaux crédits à l’habitat. Du jamais vu depuis que l’établissement publie ses statistiques...

» Qui a intérêt à renégocier son prêt immobilier?

» Les taux des crédits immobiliers peuvent-ils être négatifs?

La chute des taux devrait cependant bientôt toucher à sa fin. La prochaine décision de la Fed, qui devrait remonter ses taux après l’élection présidentielle américaine, et la probable fin du programme de rachats d’actifs de la BCE, devraient en effet repousser les taux à la hausse. Mais selon les courtiers, ils devraient plutôt se stabiliser, du moins ces prochains mois. «Beaucoup de banques se sont fixées pour 2017 des objectifs équivalents à ceux de 2016, ce qui devrait les inciter à maintenir des taux attractifs. [...] Pour l’instant, aucune banque ne veut être la première à remonter ses taux», estime Jérôme Robin.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant