Dernière ligne droite pour la vente du 52 Champs-Élysées

le
0
Quatre investisseurs sont en négociations exclusives pour acquérir l'immeuble qui héberge Virgin et Monoprix. Une vente qui pourrait figurer parmi les transactions records en immobilier d'entreprises dans la capitale.


Le dossier de la vente du 52, avenue des Champs-Élysées, qui abrite les magasins Virgin Megastore et Monoprix sur la plus belle avenue du monde, entre dans la dernière ligne droite. Selon nos informations, quatre investisseurs sont en négociations exclusives dans ce dossier géré par le conseil Jones Lang LaSalle pour le compte de Groupama, et qui a suscité le dépôt d'une dizaine d'offres, tant d'investisseurs étrangers que français. Les discussions devraient aller relativement vite car le groupe mutualiste d'assurance, touché de plein fouet par la crise de la dette grecque et qui a affiché en 2011 une perte de 1,8 milliard d'euros, doit faire face à une échéance importante le 30 juin.

De manière concomitante, Virgin, qui loue une surface totale de 7000 m² pour son enseigne, veut quitter cet emplacement et cherche un remplaçant. Rien de concret à ce jour, alors qu'Apple serait sur les rangs.

Mis à prix à 500 millions d'euros pour 26.000 m², l'immeuble du 52 Champs-Élysées figurera en tout cas à coup sûr parmi les transactions records en immobilier d'entreprises dans la capitale, d'autant qu'elle porte sur un actif unique. Rapporté au nombre de mètres carrés, le record reste toujours à ce jour détenu par l'opération du 9, place Vendôme vendu en 2007 par Hammerson à un fonds irlandais, Sloane Capital. Un bien exceptionnel, dans un cadre tout aussi exceptionnel, avec un taux de rendement de l'ordre de 3,80 %.

L'environnement économique n'est plus celui de 2007. Pour autant, sur le premier trimestre 2012 (une période de l'année traditionnellement moins active pour le secteur), le marché de l'immobilier de bureau «reste dynamique mais avec des critères d'exigence renforcés», estime Olivier Ambrosiali, directeur investissement Ile-de-France de BNP Paribas Real Estate. Il précise d'ailleurs travailler actuellement sur une quarantaine de dossiers sous promesse ou en négociation. Depuis le début de l'année, BNP Paribas Real Estate a réalisé 750 millions d'euros de transactions sur un marché total de 1,7 milliard d'euros, avec notamment deux opérations à 165 millions d'euros chacune, avenue de France et rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Chez Jones Lang LaSalle, qui a réalisé 250 millions d'euros de transactions au premier trimestre, Stephan von Barczy, directeur du département investissement, souligne «que le marché manque de vendeurs entre 70 et 200 millions d'euros, ce qui frustre les acheteurs et risque de limiter les volumes de transactions». Rappelons que la moyenne historique du marché parisien oscille entre 8 et 10 milliards d'euros par an.

Retour des fonds souverains

Des opérations d'importance sont toutefois en cours ou viennent d'être signées dans la capitale: il s'agit notamment de la cession fin avril de 47.000 m² sur deux biens (14, bd Hauss­mann et 30, rue du Faubourg-Saint-Honoré) à Invesco, pour un montant proche de 600 millions d'euros. Et de la vente par Eurosic de 5400 m ² (50-60, avenue Pierre-Mendès-France et au 52, avenue Hoche) à JPMorgan pour un portefeuille de 500 millions d'euros.

De l'avis de ces professionnels, les investisseurs étrangers (et notamment certains fonds souverains jusqu'alors plus orientés sur Londres) marquent un intérêt certain pour la capitale. «Un bel actif installé à une adresse reconnue, avec des locataires sécurisés, constitue une opportunité jamais remise en cause par des investisseurs à la recherche tout à la fois de rendement et de sécurité», rappelle Olivier Ambrosiali.

LIRE AUSSI:

» Paris, 5e ville la plus chère au monde pour ses bureaux

» L'immeuble de Virgin bientôt vendu sur les Champs-Elysées

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières à Paris avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant