Dernière ligne droite pour l'usine savoyarde de Rio Tinto

le
0
Tout est prêt pour qu'EDF prenne une participation dans le site de Saint-Jean-de-Maurienne qui fabrique de l'aluminium. Le gouvernement entend bien saluer l'événement.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et le président d'EDF, Henri Proglio, pourraient faire le déplacement samedi à l'usine de fabrication d'aluminium de Saint-Jean de Maurienne (Savoie). Un accord de principe a été trouvé entre l'électricien tricolore et l'allemand Trimet, candidat au rachat du site.

Tandis que le producteur d'électricité alimentera l'installation à un tarif préférentiel, EDF prendra en contrepartie une participation dans le capital de l'usine. Elle serait de l'ordre de 35%. En marge des discussions entre EDF et Trimet, les ultimes négociations ont été consacrées à trouver un accord avec le vendeur de l'usine, le géant minier anglo-australien Rio Tinto.

Plus de 400 emplois sont en jeu

Pour le gouve...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant