Dernière chance pour la sauvegarde du tigre

le
0
Le sommet réuni en Russie appelle à un renforcement de la lutte contre le braconnage et le commerce illégal.

Le tigre pourrait échapper à l'extinction à laquelle plusieurs scientifiques ont déjà promis l'espèce. Réunis lors d'un sommet à Saint-Pétersbourg, les dirigeants des treize pays du monde qui abritent aujourd'hui le félin se sont engagés à doubler d'ici 2022 la population des tigres vivant à l'état sauvage. Dans les cinq prochaines années, 350 millions de dollars (258 millions d'euros) devraient être consacrés à sa sauvegarde.

La lutte contre le braconnage illégal, principale menace pesant sur le félin, devrait s'intensifier, grâce à une coopération accrue entre Interpol et les douanes des pays concernés. Présent à Saint-Pétersbourg, le premier ministre russe, Vladimir Poutine, qui a fait de la protection du tigre de l'Amour une affaire personnelle, a donné une impulsion tout aussi personnelle à la rencontre.

«La situation est aujourd'hui proche de la catastrophe», a mis en garde le chef du gouvernement qui, en août 2008, à titre d'exemple, avai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant