Dernier hommage à Mohamed Ali dans sa ville natale de Louisville

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    par Nick Carey et Steve Bittenbender 
    LOUISVILLE, Kentucky, 10 juin (Reuters) - Célébrités, 
dirigeants politiques et religieux et Américains ordinaires se 
sont réunis vendredi pour rendre un dernier hommage au champion 
de boxe Mohamed Ali dans sa ville natale de Louisville, dans le 
Kentucky. 
    Mohamed Ali, né Cassius Clay avant sa conversion à l'islam, 
s'est éteint vendredi dernier à l'âge de 74 ans, après un long 
combat contre la maladie de Parkinson.  
    Ses admirateurs s'étaient massés le long des rues de 
Louisville et criaient "Ali!", lançant des fleurs au passage du 
long convoi funéraire, composé de 18 voitures, qui a traversé la 
ville sur 37 km.  
    Le corbillard a fait halte un moment devant la maison 
d'enfance du boxeur, devant laquelle s'étaient réunies quelque 
1.500 personnes qui, pour beaucoup, avaient attendu en plein 
soleil pendant plus de trois heures. 
    Dans la foule, Dipo Akabashorun, 51 ans, avait fait le 
voyage de Lagos, au Nigeria. "Nous le revendiquons aussi comme 
un garçon du pays. Nous le revendiquons comme un de Lagos", a 
dit le voyageur. 
    La procession a pris fin au Cave Hill National Cemetery pour 
une inhumation strictement privée. Sur la pierre tombale du 
boxeur est simplement gravé "Ali". 
    Selon les autorités de Louisville, 100.000 personnes ont été 
présentes à un moment ou un autre pour rendre hommage au boxeur. 
     
    HOMMAGE OECUMÉNIQUE 
    Après la mise en terre, des milliers de personnes se sont 
réunies au KFC Yum Center, une enceinte sportive, pour un 
hommage oecuménique qui a commencé par des prières musulmanes. 
Un certain nombre de personnalités étaient présentes comme 
l'ex-président américain Bill Clinton, l'ancien boxeur Mike 
Tyson et les acteurs Will Smith et Billy Crystal. 
    Le révérend Kevin W. Cosby, pasteur à Louisville, a comparé 
Mohamed Ali à d'autres sportifs noirs qui ont été des pionniers 
en leur temps, comme le joueur de base-ball Jackie Robinson, le 
boxeur Joe Louis et le sprinteur Jesse Owens, qui s'est illustré 
aux Jeux olympiques d'été de 1936 à Berlin organisés par le 
régime nazi. 
    "Avant, James Brown a dit : 'je suis noir et je suis fier'; 
Mohamed Ali a dit : 'je suis noir et je suis beau'", a déclaré 
le pasteur Cosby faisant référence au célèbre chanteur de R&B 
des années 60. "Il a osé aimer les noirs à une époque où les 
noirs avaient des difficultés à s'aimer."     
    Parmi les invités figurait le roi Abdallah de Jordanie. Le 
président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui avait assisté jeudi à 
la cérémonie funéraire musulmane, a écourté sa visite à 
Louisville et n'y assistera pas. 
    Le chef d'Etat a quitté les Etats-Unis jeudi soir sans 
donner d'explication. Selon CNN Türk, Recep Tayyip Erdogan a 
exigé de pouvoir poser une pièce d'étoffe sur le cercueil de 
Mohamed Ali et qu'un dignitaire religieux turc dirige la lecture 
du Coran. Ces deux requêtes ont été refusées. 
    Les services du président turc ont démenti cette version. 
 
 (Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant