Dernier hommage à l'ancien président de la FNSEA

le
0
Dernier hommage à l'ancien président de la FNSEA
Dernier hommage à l'ancien président de la FNSEA

Des centaines de personnes et plusieurs responsables politiques, dont trois ministres, ont assisté samedi après-midi à Vignoc, son village natal situé près de Rennes (Ille-et-Vilaine), aux obsèques de Jean-Michel Lemétayer, ancien président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), décédé mercredi soir d'une crise cardiaque à l'âge de 62 ans.

Parmi les personnalités politiques qui ont pris place dans l'assistance, figurent les ministres de l'Agriculture et celui de la Défense, Stéphane Le Foll et Jean-Yves Le Drian, le ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, ainsi que le président du MoDem, François Bayrou mais aussi le député UMP des Côtes-d'Armor, Marc Le Fur. Le prédécesseur de Jean-Michel Lemétayer à la tête du puissant syndicat agricole, Luc Guyau, et son successeur, Xavier Beulin, étaient également présents.

Hommage du président de la République

Avant la cérémonie religieuse retransmise en plein air sur écran géant, une cérémonie civile, ponctuée de plusieurs prises de parole, a eu lieu en plein air sur la place principale du village. Lors de cet hommage, Stéphane Le Foll a d'abord lu un message de François Hollande qui rappelait avoir fait plusieurs déplacements en compagnie de Jean-Michel Lemétayer, président de Sopexa, agence de promotion des entreprises de l'industrie alimentaire française à l'étranger, et y avoir apprécié ses talents de négociateur. «Il était tenace et généreux. Bien des gouvernements ont pu l'éprouver, parfois à leurs dépens. Mais il n'avait qu'un engagement: celui de l'agriculture française» a dit le chef de l'Etat dans ce message. «Il était surtout un humaniste, il croyait en des valeurs essentielles: le travail, la solidarité, l'action collective».

Jean-Michel Lemétayer était «un de ces hommes dont l'engagement pour la cause des autres était passionnel» a salué pour sa part le ministre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant