Dérives à la caisse des congés des intermittents

le
0
Dans un prérapport, la Cour des comptes dénonce l'envolée des salaires à la caisse et les retards de versement.

Décidément, le statut des intermittent du spectacle se prête à toutes les dérives... On connaît le coût faramineux de leur régime d'indemnisation du chômage. Dans un prérapport qui ne comporte pas la réponse des intéressés et qui a été révélé par l'agence News Tank Culture, la Cour des comptes dénonce les dysfonctionnements de la Caisse des congés spectacles. Des dysfonctionnements qui, pour le coup, pénalisent les 190.000 intermittents concernés. D'habitude, en France, les entreprises versent directement à leurs salariés leurs indemnités de congés payés. Mais les intermittents changeant souvent d'employeurs, il a été décidé, en 1939, de passer par une caisse qui collecte les cotisations des entreprises du spectacle et reverse aux intermittents leurs indemnités de congés payés.

En 2008, la Cour avait déjà épinglé la Caisse des congés specta...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant