Déréglementation : les professions libérales en grève contre la réforme

le
40
Déréglementation : les professions libérales en grève contre la réforme
Déréglementation : les professions libérales en grève contre la réforme

Médecins, dentistes, pharmaciens mais aussi notaires et avocats... Les professionnels libéraux sont appelés ce mardi par leurs syndicats à baisser le rideau pour protester contre le projet du gouvernement qui vise à déréglementer leurs professions. La journée de grève s'annonce particulièrement suivie. 

Des rassemblements sont prévus dans toute la France. A Paris, plusieurs organisations de professionnels de santé appellent à un regroupement à 12h30 devant le Sénat, avant de rejoindre le ministère de l'Economie.

9 pharmacies sur 10 fermées

Il sera difficile aujourd'hui de trouver une pharmacie ouverte. En moyenne, 90% des officines seront fermées, excepté des pharmacies de garde répertoriées sur les sites internet régionaux de l'Agence régionale de santé (ARS). Pour connaître les pharmacies ouvertes, l'internaute doit sélectionner sa région, en haut à droite de la page d'accueil de l'ARS.

Par ailleurs, des cabinets médicaux fermeront, parfois pour quelques heures seulement, selon la situation locale. 

VIDEO. Pharmacies fermées : comment trouver des médicaments ?

Dans le collimateur des grévistes : le projet de loi «pour la croissance» annoncé début juillet par le gouvernement. Il inclut un volet sur les professions réglementées et remet en question leurs tarifs et leurs monopoles. Parmi les mesures qui inquiètent plus particulièrement, ces professionnels protestent contre l'ouverture du capital des sociétés d'exercice libéral (SEL) à des non-professionnels. Les professions médicales redoutent aussi une éventuelle suppression du numerus clausus, qui plafonne le nombre d'étudiants en médecine, pharmacie, chirurgie dentaire et kinésithérapie, entre autres.

«Beaucoup de fausses idées» selon Macron

«Il y a beaucoup de fausses idées qui circulent sur ce projet», a réagi le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, dans un entretien au quotidien «Paris-Normandie» mis en ligne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7994890 le mercredi 1 oct 2014 à 09:49

    vive la libéralisation complète, honoraires libres, tout le monde sera à la hausse, ça ne baissera pas mais le contraire et TANT MIEUX, au moins au volume horaire je serai mieux payé. vive le système us canada suisse etc...le système français était le moins cher, ici beaucoup veulent le sacrifier et bien tant mieux!!!!!!

  • CHAKHO le mardi 30 sept 2014 à 23:40

    La place d'un pharmacien est dans un laboratoire. On n'a pas besoin de quelqu'un avec un bac +7 pour vendre une boîte de panadole.

  • M6827458 le mardi 30 sept 2014 à 18:10

    et si les pharmaciens refusent de vendre sans paiement cash les médicaments? VOUS FAITES QUOI LES BILLS§

  • fortunos le mardi 30 sept 2014 à 17:07

    Les pharmaciens ont raison d etre inquiets,si on faisait le necessaire pour appliquer les recommandations des professeurs Debré et Even afin de supprimer 80 % des medicaments inutiles et nuisibles.j espere,comme ces 2 grands professeurs qu on arrivera a cet objectif pour la sante de nos concitoyens et celle de notre sécu.je pense que c est la priorite

  • mlaure13 le mardi 30 sept 2014 à 14:53

    Le monde est en effervescence…A quand la grande déflagration, qui purifiera l’humanité dans des océans de sang, et sanctifiera l’ordre nouveau, celui d’une humanité enfin responsable ?...Irons-nous jusqu’à 50% de « déchets- humains « à éliminer ?...

  • paspil le mardi 30 sept 2014 à 14:10

    Hollande va faire aimer le liberalisme aux Francais le vrai celui qui ne touche pas que l'ouvrier

  • Gary.83 le mardi 30 sept 2014 à 13:46

    quand mon pharmacien est fermé je peux être embêté !! mais quand Hollande s'en va à l'étranger je m'en fiche à part que c'est moi qui paye pour rien !!

  • lsleleu le mardi 30 sept 2014 à 13:23

    Si les ministres faisaient grève ça nous ferait des vacances et comme ça ne peut pas être pire ...

  • lorant21 le mardi 30 sept 2014 à 13:10

    @pepito. Bientôt les notaires. ah non, c'est déjà fait. les haut-fonctionnaires? Quant au conseil ou à la vérification des ordonnances chez les pharmaciens, laissez moi rire.

  • pepitobo le mardi 30 sept 2014 à 12:43

    apres les pilotes ,les pharmaciens!!! decidement la solidarité n'est demandée qu'aux autres lorsqu'on est un nanti!!!