Dérapages antisémites au sein de l'extrême droite hongroise

le
0
Un élu du parti Jobbik a réclamé la démission d'une de ses collègues, car elle possède la double nationalité hongroise-israélienne. C'est la seconde déclaration antisémite au Parlement hongrois dans la même semaine.

Le parti hongrois d'extrême droite Jobbik cumule les provocations antisémites au Parlement. Jeudi, un député issu des rangs de ce parti a réclamé la démission d'une de ses collègues sous le prétexte qu'elle possède la double nationalité hongroise et israélienne. Une déclaration qui intervient quatre jours après les propos antisémites d'un autre député du Jobbik qui souhaitait dresser une liste des dirigeants juifs.

Au cours d'une conférence de presse, le député Elod Novak a déclaré qu'il était inacceptable que la députée du parti d'opposition LMP Katalin Ertsey ait la double nationalité et a réclamé sa démission. Il a ensuite affirmé «qu'Israël a plus de députés au Parlement hongrois qu'il n'en a à la Knesset israélienne». Une attaque à laqu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant