Déraillement du train des Pignes : place à l'enquête

le
0
Deux personnes sont mortes et neuf autres ont été blessées dans le déraillement d'un train, samedi, dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Deux personnes sont mortes et neuf autres ont été blessées dans le déraillement d'un train, samedi, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

"Nous sommes là dans un concours de circonstances affreux." C'est ce qu'a déclaré dimanche, sur RTL, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier à propos du déraillement du train des Pignes, samedi, dans les Alpes de Haute-Provence. "Une pluviométrie très importante peut être à l'origine" de l'accident, qui a causé la mort de deux personnes, estime le ministre des Transports qui exclut tout facteur humain. Il assure par ailleurs que "le matériel était moderne" et qu'il "n'y a pas eu de défaut de vigilance". "Une section de recherche est sur place pour déterminer les raisons du détachement du rocher" de 20 tonnes qui a percuté le train", a continué Frédéric Cuvillier. Quatre personnes restaient hospitalisées dimanche, au lendemain du déraillement d'un train, qui a fait deux morts dans les Alpes-de-Haute-Provence, provoqué par la chute d'un rocher, les experts s'efforçant sur place d'établir les circonstances exactes de l'accident. "Quatre blessés légers ont pu regagner leur domicile et le blessé grave est dans un état stable", a indiqué la sous-préfète de Barcelonnette, Véronique Caron.Une touriste russe de 49 ans et une octogénaire de la région ont été tuées dans ce spectaculaire accident causé par la chute d'un rocher de plusieurs tonnes près d'Annot (Alpes-de-Haute-Provence). Sur les 34 personnes qui se trouvaient à bord du train, huit blessés avaient dû être évacués vers l'hôpital Saint-Roch de Nice, dont un dans un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant