Depuis les attentats, l'armée de terre croule sous les volontaires

le
0
Les réseaux sociaux des armées sont aussi littéralement pris d?assaut. (Photo d'illustration.)
Les réseaux sociaux des armées sont aussi littéralement pris d?assaut. (Photo d'illustration.)

Une hausse significative. Comme le révèle Le Figaro ce samedi, le nombre de candidats cherchant à s'engager dans l'armée de terre a augmenté depuis les attentats meurtriers qui ont frappé la France cette année. Cité par le quotidien, le chef du bureau marketing et communication de l'armée de terre, assure que « fin 2015, on sera à 170 000 » candidatures, quand il n'y en a eu « que » 120 000 l'année précédente.

Et le colonel Éric de Lapresle de préciser que « les engagements effectifs ne sont pas plus faciles, mais il est manifeste que l'intérêt pour l'armée et le recrutement a été porté par l'effet des attentats ». Les objectifs de recrutement pour l'année en cours, qui ont pourtant été revus à la hausse, sont ainsi « déjà presque atteints », explique le colonel. Le profil des candidats est d'ailleurs plus varié que d'habitude. Éric de Lapresle assure ainsi au Figaro que « des gens de trente ou quarante ans veulent s'engager pour donner un coup de main ». « On n'avait jamais vu ça avant », promet-il.

Alors que l'attentat contre Charlie Hebdo, la fusillade et la prise d'otages dans une épicerie casher ont fait 17 victimes en début d'année, les motivations les plus souvent données par les candidats sont la « protection des concitoyens », la « défense des valeurs de la République », mais aussi le « service de la France sur son sol et dans le monde », explique au Figaro le chef du Centre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant