Depuis le 20 août, les Terriens creusent leur «dette écologique»

le
0
Depuis le 20 août, les Terriens creusent leur «dette écologique»
Depuis le 20 août, les Terriens creusent leur «dette écologique»

Les ressources naturelles produites par la terre en un an sont épuisées. Cette année 2013 encore, les Terriens vont continuer à creuser leur «dette écologique». En un peu moins de huit mois, nous avons déjà épuisé l'équivalent des ressources naturelles que peut produire la terre en un an sans compromettre leur renouvellement. Il va donc falloir finir l'année «à crédit».

Alimentations, matières premières, potentiel d'absorption des déchets et du CO2... tout est épuisé pour le reste de l'année. A partir de ce mardi 20 août, la consommation de l'humanité en ressources naturelles excède ce que la nature est capable de régénérer en un an. Jusqu'au 31 décembre, les humains vont donc vivre en puisant dans les stocks eux-mêmes, ceux de poissons par exemple, déjà surexploités, ou en polluant davantage que ce que la nature peut absorber. La capacité des puits à carbone, principalement les forêts et les océans est épuisée. Depuis le 1er janvier, nous avons produit tout le CO2 qu'ils peuvent capter pour un an.

Il nous faudrait 1,5 terre pour couvrir nos besoins de façon durable...

L'ONG Global Footprint Network calcule chaque année le «jour du dépassement». De la mi-novembre dans les années 1980, il est passé à la mi-août cette année. «Le seuil critique» où la planète n'est plus en mesure de supporter les activités humaines de façon durable a été atteint pour la première fois dans les années 1970. Il faudrait aujourd'hui 1,5 planètes pour assurer les besoins des Terriens de façon durable.

Les écarts entre les pays et les modes de vie restent importants. Si nous vivions tous comme des Américains, c'est quatre planètes qu'il nous faudrait. Avec le même mode de vie que les Chinois 1,2 planètes suffirait.

... et 1,6 France pour que notre propre écosystème soit équilibré

«Aujourd'hui plus de 80% de la population mondiale vit dans des pays qui utilisent plus que ce que leurs propres ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant