Depuis janvier, une série de malaises inexpliqués frappe les élèves d'un collège

le
0

Depuis le début de l'année, dix-huit élèves d'un établissement des Pyrénées-Atlantiques ont dû être hospitalisés. Un taux anormalement élevé dans les salles de classes de formaldéhydes, composé chimique, pourrait être la source du problème. Le mystère inquiète les parents.

Le 5 février, quatre élèves du collège Jean Moulin d'Artix, ville des Pyrénées-Atlantique, sont soudainement pris de malaises en plein cours. Deux sont évacués vers l'hôpital de Pau, deux sont soignés sur place. Les parents s'inquiètent. Depuis le début de l'année, onze autres collégiens ont présenté les mêmes symptômes: nausées, tournis, fatigue brutale. Face à cette recrudescence, le maire, en accord avec l'agence régionale de santé (ARS), décide de fermer l'établissement jusqu'au 13 février. Le temps pour les autorités d'effectuer des analyses dans les deux nouvelles salles de classe où se sont produits, sans exception, tous les incidents.

La semaine dernière, les résultats ont révé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant