Depuis Beyrouth, François Fillon peaufine sa stature internationale

le
0
L'ancien premier ministre, qui a rencontré de nombreux responsables politiques et religieux libanais, s'est inquiété des risques de contagion de la crise syrienne et a appelé au «pragmatisme» dans le dossier iranien.

Beyrouth

À peine rentré du Liban, François Fillon rencontre Jean-François Copé ce lundi afin d'évaluer les premiers résultats de la collecte de fonds lancée par l'UMP pour combler son déficit de 11 millions d'euros. Il participera en soirée à la réunion extraordinaire du bureau politique du parti. «Beaucoup de Français sont choqués à l'idée que le principal parti de l'opposition se retrouve en situation de quasi-faillite», a confié François Fillon au Figaro à Beyrouth, affichant sa volonté de se «mobiliser pour éviter la mise en danger de (sa) famille politique.» La règle, «trop figée» selon lui, de plafonner à 7500 euros les dons à un parti politique rend d'autant plus impérative la recherche solidaire de solutions.

C'est to...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant