Depuis 2012, près d'une dizaine de lois ont renforcé l'arsenal antiterroriste

le
2
Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur et Gérard Larcher, président du Sénat au comissariar de Magnaville le 14 juin 2016.
Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur et Gérard Larcher, président du Sénat au comissariar de Magnaville le 14 juin 2016.

« Nous avons tiré les leçons des attentats de ces trois dernières années », a martelé le premier ministre Manuel Valls devant les députés, mardi 14 juin, alors que certains à droite souhaiteraient un nouveau durcissement.

Le premier ministre, Manuel Valls, et son ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, n’ont eu de cesse de le répéter aux questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mardi 14 juin. Au lendemain de l’attaque terroriste contre un couple de fonctionnaires du ministère de l’intérieur, à Magnanville (Yvelines), pas question de répondre par un nouvel arsenal législatif.

Pour l’exécutif, tout est déjà en place : « Nous avons tiré les leçons des attentats de ces trois dernières années : beaucoup a été fait, nous nous sommes dotés des moyens d’agir », a martelé le chef du gouvernement dans l’émicycle, déroulant ses chiffres sur les hausses d’effectifs et le nombre de lois votées depuis 2012.

De fait, ce sont près d’une dizaine de textes portant sur le terrorisme ou le renseignement qui ont été adoptés à de très larges majorités ces quatre dernières années, et permis de mailler un dispositif de surveillance et de répression.

Plus de contrôles sur Internet Depuis la loi antiterroriste de décembre 2012, la justice française peut ainsi poursuivre directement des Français pour des actes de terrorisme commis à l’étranger ou partis s’y entraîner au djihad.

En 2014, un deuxième texte a renforcé ce dispositif en instaurant une interdiction administrative de sortie du territoire, de six mois renouvelable jusqu’à deux ans, s’il y a des « raisons sérieuses de croire » qu’une personne projette des déplacements de nature terroriste. De plus, ce même texte a créé un « délit d’entreprise t...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 il y a 9 mois

    C'est vrai ça se voit, plus il y a de lois plus il y a d'agressions de tous genres.

  • M8252219 il y a 9 mois

    Il faudrait peut être faire appliquer ces lois avec un peu plus de fermeté et mettre à la poubelle la politique des droits de l'homme qui ne correspond plus à la société actuelle , certaines communautés considérant n'avoir aucun devoir et exigent des droits .