Depuis 10 ans, Moscou est la cible de violents attentats

le
0
CHRONOLOGIE - Depuis 1999, la capitale russe est le théâtre d'attaques terroristes meurtrières attribuées aux indépendantistes tchétchènes. Plus de 500 civils sont morts.

1999

C'est l'année la plus meurtrière à Moscou. Au mois d'août, l'armée russe intervient au Daguestan pour déloger un groupe extrémiste tchétchène. La réponse est immédiate : le 31 août, une bombe explose à Moscou, faisant un mort et une quarantaine de blessés. Le 9 septembre, un immeuble de neuf étages du sud-est de la capitale est soufflé par une violente explosion : 94 personnes décèdent et 249 autres sont blessées. Quatre jours plus tard, le 13 septembre, déclaré jour de deuil en hommage aux victimes des attaques précédentes, une puissante bombe explose dans le sous-sol d'un immeuble, dans le sud de la ville. Là encore, c'est tout un bâtiment de huit étages qui s'écroule, causant la mort de 118 personnes. Au total, en 1999, 214 personnes ont péri dans ces attentats, qui ont tous été attribués aux indépendantistes tchétchènes.

2002

Au troisième anniversaire des premières attaques des forces russes contre la guerilla tchétchène, une spectacul...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant