Dépistage du sida : mieux cibler et banaliser

le
0
Encore 13 % des personnes infectées sont diagnostiquées au stade sida, et 29 % à un stade très tardif.

Parmi les personnes découvrant leur séropositivité au VIH en 2011, seules 26 % ont été infectées dans les six mois précédant le diagnostic. Cette découverte rapide représente 40 % des nouveaux diagnostics chez les homosexuels, mais seulement 27 % chez les hétérosexuels nés en France et 13 % chez les hétérosexuels nés à l'étranger. Si les trois quarts de ces nouveaux diagnostics concernent les 25-49 ans, les plus de 50 ans représentent 17 % et leur nombre ne cesse de croître. Chez les moins de 25 ans (11 %), la majorité des femmes, nées en Afrique, sont contaminées par des rapports hétérosexuels, et la majorité des hommes, nés en France, par des rapports homosexuels. Les contaminations chez les usagers de drogues injectables sont minimes.

Mais encore 13 % des personnes infectées sont diagnostiquées au stade sida, et 29 % à un stade très tardif, sida ou m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant