Dépenses : le palmarès des grandes régions

le , mis à jour le
0
La nouvelle carte des 13 régions françaises.
La nouvelle carte des 13 régions françaises.

Que va changer la fusion des régions françaises ? Les observateurs s'accordent à penser que ces mariages, souvent forcés, vont entraîner au moins dans un premier temps une hausse de leurs... dépenses. Ce n'est qu'ensuite, dans quelques années, que la réduction de 22 à 13 régions engendrera des économies, ce qui est tout de même l'un des objectifs principaux de la réforme.

Voyons le cas des métropoles et des agglomérations, qui ont commencé à rassembler des villes il y a déjà pas mal d'années. Leur formation donne un aperçu édifiant de dérapages financiers. Souvent, il a fallu fondre les statuts des agents des différentes municipalités, ce qui s'est toujours traduit par un alignement sur le statut le plus favorable - donc le plus coûteux. On voit mal comment les régions éviteraient cette pratique - et tant pis pour les finances de la collectivité. On n'échappera pas, non plus, à l'ajout de couches hiérarchiques, comme la création d'un président délégué pour défendre les sacro-saints intérêts des régions actuelles dans la nouvelle entité - les socialistes briguant la future région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ont déjà annoncé la nomination d'un président pour chaque sous-région. Il faut bien protéger les particularités de Sète dans cette vaste région qui courra de Toulouse à Rodez, que diable !

Déjà, on peut voir qui sont les bons et les mauvais élèves. L'agence Décomptes publics, spécialisée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant